Les hérésies de Nostra Aetate et Lumen Gentium sur l’Islam

Les catholiques et les musulmans adorent-ils le même Dieu ? Les documents de Nostra Aetate et de Lumen Gentium contiennent un grand nombre d’erreurs et d’hérésies contre la foi catholique. Dans cette étude, nous nous concentrerons en particulier sur les erreurs de ces documents par rapport à la fausse religion qu’est l’Islam. Les défenseurs de la secte moderniste prétendent que ces documents n’ont enseigné aucune erreur, ni aucune hérésie en la matière. Nous allons prouver que ce qu’ils affirment est totalement faux. Tout d’abord, voici les deux extraits des documents de Vatican 2 en question :

L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre [5], qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète ; ils honorent sa Mère virginale, Marie, et parfois même l’invoquent avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement, où Dieu rétribuera tous les hommes après les avoir ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne. Même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté.Paul VI, Déclaration Nostra Aetate, n°3

Mais le dessein de salut enveloppe également ceux qui reconnaissent le Créateur, en tout premier lieu les musulmans qui, professant avoir la foi d’Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, futur juge des hommes au dernier jour. – Paul VI, Constitution Dogmatique Lumen Gentium, n°16


Objection générale des modernistes : Il est tout à fait conforme à la doctrine catholique d’affirmer que les musulmans adorent le Vrai Dieu avec les catholiques. Ce n’est ni une hérésie, ni une erreur logique. C’est un enseignement de l’Eglise à accepter. Il n’y aucune raison solide de le remettre en question. Les catholiques traditionalistes interprètent mal les enseignements de Nostra Aetate et Lumen Gentium. Ils tombent dans le jugement privé.

Réponse générale des catholiques : Absolument faux. L’étude du Magistère de l’Eglise, de la théologie sacrée et de l’enseignement des théologiens indique qu’il y a toutes les raisons d’en douter et même de qualifier cette opinion d’hérésie. Nous allons à présent prouver que la doctrine catholique réfute totalement l’enseignement sur l’islam tel qu’il apparaît dans Nostra Aetate, Lumen Gentium, mais aussi dans le « magistère » et les actes des « papes » de Vatican 2.

Lire la suite ici (cliquez)

 

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.