SOPHISMES ET MENSONGES DU SOI-DISANT “ARCHIDIACRE”

Dignitatis Humanae parfaitement Orthodoxe ?

 

Rien ne saurait être plus dangereux que ces hérétiques qui, conservant en tout le reste l’intégrité de la doctrine, par un seul mot, comme par une goutte de venin, corrompent la pureté et la simplicité de la foi que nous avons reçue de la tradition dominicale, puis apostolique. (S. S. Léon XIII, in Satis Cognitum)

 

liberté religieuse

 

Nous savons que la vidéo ne mettra pas fin aux éternels débats en vue de préserver la lecture contradictoire etc… (Archidiacre, 00’40)

Un rare moment de lucidité, au milieu d’un océan de sophismes, de ce conciliaire traitant un sujet dont tout a déjà été dit et démontré ces soixante dernières années.

Mais l’énergumène est obstiné, et prêt à tout, même à verser dans l’hérésie, comme nous le verrons, pour sauver sa fabrique en faillite…

 

prostituée apocalypse

Dans une vidéo on ne peut guère plus sophistique (erronée) dont nous ne donnerons pas le lien par égard aux âmes faibles qui pourraient en être troublées, vidéo de 25 minutes et 20 secondes dans laquelle il traite principalement (sinon exclusivement) de la “Déclaration” vaticandeuse « Dignitatis Humanæ personæ » sur le prétendu droit qu’auraient TOUS les hommes, fussent-ils dans l’erreur et l’hérésie, de pratiquer la religion de leur choix librement, « soustraits à toute contrainte de la part […] des groupes sociaux [tels que la Hiérarchie de la Sainte Église Catholique puisqu’il est précisé ensuite ce que nous soulignons en gras ; ou de tout pouvoir temporel] et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu’en matière religieuse nul ne soit […] EMPÊCHÉ D’AGIR dans de justes limites SELON SA CONSCIENCE, en privé comme EN PUBLIC, seul ou associé à d’autres » (Dignitatis Humanæ personæ, § 2 – souligné par JP B), le soi-disant “Archidiacreprétend mensongèrement que le document en question, par les dispositions qui précèdent ou qui suivent cet § 2, serait dans la continuité du Magistère infaillible précédant le catastrophique conciliabule vaticandeux.

Par exemple, pour dire que ladite “Déclaration” « Dignitatis Humanæ personæ » ne contredirait pas la doctrine catholique, il cite, de 3:12 à 3:28, ce passage « […] puisque la liberté religieuse, que revendique l’homme dans l’accomplissement de son devoir de rendre un culte à Dieu, concerne l’exemption de contrainte dans la société civile, elle ne porte aucun préjudice à la doctrine catholique traditionnelle au sujet du devoir moral de l’homme et des sociétés à l’égard de la vraie religion et de l’unique Église du Christ. » (Dignitatis Humanæ personæ, § 1, avant-dernière phrase.)
Or ce n’est là qu’un sophisme malhonnête parce que si, effectivement, ladite liberté religieuse ne porte pas «  préjudice à la doctrine catholique traditionnelle au sujet du devoir moral de l’homme et des sociétés à l’égard de la vraie religion et de l’unique Église du Christ » DANS LA MESURE OÙ IL NE S’AGIT QUE « de la vraie religion et de l’unique Église du Christ », CE N’EST PAS LE CAS AVEC LES FAUSSES RELIGIONS, et ce NE DOIT PAS en être le cas !

 

Lire la suite ici (cliquez)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour SOPHISMES ET MENSONGES DU SOI-DISANT “ARCHIDIACRE”

  1. Jean-Paul BONTEMPS dit :

    Très bonne présentation !
    Bravo et merci.

Les commentaires sont fermés.