Casilde de Tolède

La fille du roi de Tolède et les prisonniers chrétiens

Casilde (dont le nom arabe signifie poésie) était fille du roi de Tolède, Mamún, au temps où les envahisseurs musulmans dominaient l’Espagne.

Élevée dans la religion musulmane, Casilde remarqua les persécutions et les mauvais traitements infligés aux captifs chrétiens. Elle allait parfois les soulager et parlait volontiers avec eux. Toujours, elle revenait en appréciant davantage la religion de Jésus-Christ.

Atteinte d’un flux de sang que les médecins disaient incurable, Casilde reçut d’un prisonnier chrétien un curieux conseil : aller demander sa guérison à saint Vincent en se baignant dans le lac St-Vincent-de-Buezo (près de Burgos).

Elle vit en songe saint Vincent, qui lui promit de la guérir.

Le roi Mamún son père, était très réticent, car St-Vincent-de-Buezo se trouvait en territoire chrétien. Mais, à force d’insister, Casilde obtint sa permission.

Guérie par les eaux de saint Vincent, Casilde décida de demander le baptême, pour être aussi guérie de ses péchés. Elle s’installa ensuite dans une petite maison, près du sanctuaire de saint Vincent, où elle vécut en ermite, dans la prière, jusqu’à sa mort (9 avril 1120). Il y eut, dès 1121, des miracles sur son tombeau, mais elle ne fut honorée comme sainte qu’à partir du XVe siècle.

Autres récits de conversion

source

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.