Knud Krogh-Tonning (1842-1911)

Un pasteur face à l’anarchie doctrinale
du protestantisme

Krogh-Tonning est né en 1842 à Stathelle, en Norvège. Après de brillantes études, il devient pasteur protestant de l’Église d’État et professeur à l’Université de Christiania.
Ses ouvrages deviennent célèbres dans le monde luthérien, notamment son recueil intitulé : Témoignages des Pères de l’Église, en dix-sept tomes.
Mais les divisions doctrinales qui déchirent le protestantisme, le troublent. Il déplore l’absence d’une autorité qui pût arrêter l’anarchie des croyances.

Regardant autour de lui sa propre Église (luthérienne), il écrit :

L’Église luthérienne confesse sa croyance en la Sainte Trinité, mais admet la négation de ce dogme fondamental.
Elle reconnaît la divinité du Christ, mais permet qu’on la nie.
Elle prêche la croyance au péché originel, mais ne défend point à ses serviteurs de le nier.
Elle confesse la rédemption par le Christ. On nie ce dogme et l’Église luthérienne comme telle, se tait. Elle confesse la résurrection du Christ, mais permet à ses serviteurs de la nier.

suite (cliquez)

 

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.