Attentat de Nice : Quand la justice demande à la mairie de détruire 24 heures d’images

Panique et incompréhension à la mairie de Nice. Mercredi à 11 heures, la sous-direction antiterroriste (SDAT) a envoyé aux agents qui gèrent la vidéosurveillance de la ville une réquisition leur demandant l’effacement «complet» de 24 heures d’images provenant de six caméras nommées et numérotées, mais aussi de toutes les scènes depuis le début de l’attentat ayant eu lieu sur la promenade des Anglais, dans la nuit du 14 juillet.

Lire la suite sur le site du Figaro

source: contre-info

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.