« Ils L’ont découronné » (Abbé Billecocq).

 

Aujourd’hui, 7 juillet 2016, l’Église orientale célèbre la fête de la Nativité de Saint Jean-Baptiste. Il dit aux chefs religieux : « Race de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère à venir ? Et maintenant même, la cognée est déposée à la racine des arbres » (Mt, 3:7). Le premier appel de Jésus fut : « Repentez-vous, et croyez à l’Evangile » (Mc, 1:15). Et Jésus ajoute : « À moins que vous ne vous repentiez, vous périrez tous » (Lc, 13:3) ! Chaque chrétien sans exception doit se repentir. Et pas rien qu’une seule fois dans sa vie, mais tout au long de la vie. Chaque fois que l’on s’est égaré du droit chemin, qui est le Christ, et que l’on a commis un péché personnel, on doit faire un pas de repentir à la fois, retourner vers la lumière de la doctrine du Christ et se séparer du péché.

La Divine Providence m’a permis, moi Jorge Bergoglio, d’être nommé à la magistrature suprême au sein de l’Église. Aujourd’hui, je me repens devant Dieu et devant toute l’Eglise. Tout d’abord, je vous avoue que mon élection en tant que pape était et est invalide en vertu de la loi divine et de la loi canon. L’épître aux Galates dit : « Si quelqu’un vous annonce un autre Évangile, qu’il soit anathème. » (Gal, 1:8-9).

suite (cliquez)

Advertisements
Vidéo | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.