Audrey Azoulay, nouveau ministre de la culture, veut ouvrir le «porno et la violence esthétiques» aux mineurs

azoulayA peine assise sur le trône de la sous-culture, Audrey Azoulay veut imposer la suppression de l’interdiction aux mineurs des films contenant des scènes de « sexe explicite » (sic) ou de très grande violence, au motif de leur « caractère esthétique ». En cela, le nouveau ministre ne fait que reprendre le flambeau de la catastrophique Fleur Pellerin, qui l’a précédée.

 

suite (cliquez) 

Tout va bien en République universelle et socialiste.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.