Saint Alphonse-Marie de Liguori : SE DAMNER, C’EST UN MAL IRRÉPARABLE

Saint Alphonse1. Pas de faute comparable à l’insouciance du salut éternel !

À tout autre mal, il y a quelque remède. Vous perdez, fût-ce par votre imprudence, une place avantageuse, vous pouvez, avec le temps, la recouvrer. Vous subissez la perte d’une partie de votre fortune, c’est un malheur que, peut-être, vous réparerez. Pour celui qui se damne, plus de remède, plus d’espoir. On ne meurt qu’une fois: perdre son âme à la mort, c’est la perdre pour toujours; jamais, durant toute l’éternité, vous ne pourrez réparer pareille catastrophe.

suite (cliquez)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.