Anthologie du « magistère » bergoglien

« Le Saint-Esprit n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu’ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec Son assistance, ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres, c’est à dire le dépôt de la Foi. » (Concile Vatican I, Constitution sur l’Église, Dz 3070)

  En lisant et écoutant François 0 (Bergoglio), il n’est pas difficile de se rendre compte qu’au lieu de garder saintement le dépôt de la Foi, ce personnage enseigne une nouvelle doctrine s’opposant de plein fouet au Magistère catholique de toujours.

suite (cliquez)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.