A quoi ressemble le « Messie » des juifs ?

tumblr_static_fire-dragon-wallpaperLa Renaissance et le Protestantisme ouvrent une brèche dans le solide édifice de la Chrétienté, par où s’introduit le juif. De là-dedans, le juif va employer sa persévérance et sa ténacité séculaires, avec son astuce et son hypocrisie pour réaliser son rêve, séculaire aussi, de détruire le christianisme et d’établir l’empire judaïque universel.
N’oublions pas que celui-ci est le rêve du judaïsme ; c’est la loi de son destin.
Ce peuple, qui un jour rejeta le Christ, parce qu’il n’avait pas voulu introniser la chair judaïque, n’a pas perdu l’espérance que vienne un autre Messie qui, selon l’expression du Talmud, donne « aux juifs le spectre du monde, de sorte que tous les peuples et tous les royaumes lui seront soumis. Alors chaque juif aura 2800 serviteurs et 310 mondes ». (Jagul, fol 56, Bachai folio 168)
La venue de ce Messie sera « précédée d’une grande guerre dans laquelle périront les deux tiers des peuples », de sorte que « les juifs auront besoin de sept ans pour détruire les armes conquises ». (Abarbanel, Masmia Jesua fol 49 a)
Le célèbre rabbin Maimonide croit aussi en l’empire universel des juifs, qui disent que lorsqu’il s’intronisera, « les dents des anciens ennemis d’Israël sortiront de leur bouche et atteindront une longueur de 22 aunes » (Othioth du Rabbi Agiba 5,3) et qu’alors « le Messie recevra les dons de tous les peuples, et ne refusera que ceux des chrétiens ». (Tract. Pesachim, folio 118 b)
Le fameux Drach, grand rabbin converti, auquel je me suis référé au chapitre précédent, dit que le Messie que les juifs s’obstinent à attendre, malgré que Lui s’obstine à ne point venir, doit être un grand conquérant qui rendra toutes les nations du monde esclaves des juifs.
Ceux-ci reviendront triomphants à la Terre Sainte, chargés des richesses de tous les infidèles. Jérusalem sera ornée d’un nouveau Temple, et ses plus petites pierres seront de diamant. (De l’Harmonie entre l’Eglise et la Synagogue)
Abbé Meinvielle – Les juifs dans l’Histoire (1970)

source

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.