Interdiction de s’exprimer : le directeur de Rivarol condamné

042  chard revisionnisme  criminel de la pense hp policier cerveauLa tristement célèbre 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, spécialisée dans la répression politique et la censure de la presse, a condamné vendredi le directeur de la publication de Rivarol à 8 000 euros d’amende.

suite (cliquez)

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.