Une volonté d’épuration génocidaire des chrétiens de Mossoul

Directeur général de L’OEuvre d’Orient, Pascal Gollnisch répond à Minute :

« [Les chrétiens d’Irak] sont victimes d’une volonté d’épuration qui s’apparente à un génocide puisque la notion de génocide dans le droit international ne désigne pas seulement ceux qui sont perpétrés au nom d’une race mais également au nom d’une religion. On peut donc parler d’une volonté d’épuration génocidaire des chrétiens de Mossoul – le secrétaire général des Nations Unies, Ban Kimoon, a d’ailleurs parlé d’un « crime contre l’humanité ». Ces malheureux en déshérence, complètement démunis, ont dû se réfugier notamment dans la ville d’Erbil, au Kurdistan, où nous les avons rencontrés ce matin. Ils ont absolument tout perdu : c’est insupportable, intolérable ! Un siècle après le génocide arménien, nous ne pouvons pas accepter de le voir se répéter contre les chrétiens de Mossoul présents dans cette région depuis le début du christianisme. Nous ne devons pas considérer que la situation est pérennisée. Les chrétiens de Bagdad craignent eux aussi que leur ville puisse tomber au pouvoir de l’EIIL, ce qui serait catastrophique. Or, cette organisation bénéficie déjà d’une influence dans la partie sunnite de la ville. Les instances internationales doivent prendre les moyens de l’empêcher et contraindre les fondamentalistes à quitter Mossoul. […]

C’est pourquoi il est impensable de laisser cette organisation, encore plus violente qu’Al Qaida, s’implanter de l’autre côté de la Méditerranée. Il faut la stopper, pas forcément par une intervention militaire mais en la privant de tout financement et de tout approvisionnement, en particulier en armes et en munitions.

Pensez-vous qu’elle soit soutenue par certains Etats – comme le Qatar, qui a financé en Syrie certains groupes djihadistes en lutte contre le pouvoir de Bachar el-Assad ?

Je ne pense pas que l’EIIL soit soutenu par des gouvernements mais il trouve des appuis dans certains pays. Il contrôle une zone à cheval sur l’Irak et le nord de la Syrie, englobant la ville syrienne de Raqqa, ce qui représente un grave danger pour l’ensemble de la Syrie: il est d’ailleurs urgent que nous, Français, revoyions l’ensemble de notre position à l’égard de ce pays. […]

source

 

Advertisements
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.