Feeneyisme

« Ainsi parle Yahweh : Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme, Qui fait de la chair son bras, Et dont le cœur se retire de Yahweh ! » (Jérémie 17, 5)

Malheur donc à celui qui préfère écouter un homme qui vient en son nom propre, plutôt que l’Eglise de Dieu. Si vous préférez l’homme faillible et pécheur, vous en paierez le prix.

Fr.Leonard

Celui qui, même sur UN seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement ABDIQUE TOUT À FAIT LA FOI, puisqu’il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu’Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi.

 

(Léon XIII,Satis cognitum)

 

CIC 1917 (code de droit canonique),

Can. 2316

Est suspect d’hérésie celui qui spontanément et sciemment aide de quelque manière que ce soit la propagation de l’hérésie, ou communique ‘in divinis’ avec des hérétiques, contre ce qui est prescrit au Can. 1258

Can. 737

§ 1 Le baptême, porte et fondement des autres sacrements, est nécessaire, de fait ou tout au moins de désir, au salut de tous; il n’est conféré validement que par l’ablution avec une eau vraie et naturelle, accompagnée des paroles prescrites.

Fil complet (cliquez)

Nous réitérons donc notre avertissement, bien que nous nous servions de certains documents émanant des Feeneyistes, nous ne cautionnions pas leur position hérétique concernant le Baptême de sang et de désir.

Concile de Trente, sess. VI, cap. IV : En quoy consiste la Justification de l’Impie, & la maniere dont elle se fait dans l’estat de la Loy de Grace. C Es paroles font voir que la justification de l’Impie, n’est autre chose que la translation, & le passage de l’estat auquel l’homme naist enfant du premier Adam, à l’estat de grace, & d’enfant adoptif de Dieu, par le second Adam Jesus-Christ Nostre Sauveur ; & ce passage, ou cette translation depuis la publication de l’Evangile, ne se peut faire sans l’eau de la régénération, ou sans le désir d’en estre lavé, suivant qu’il est écrit, que si un homme ne renaist de l’eau, & du Saint Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu (Joan. 3. 5.).

Concile de Trente, sess. VII, canon III : SI QUELQU’UN dit, que l’Eglise Romaine, qui est la mere & la maistresse de toutes les Eglises, ne tient pas la véritable doctrine touchant le Sacrement de Baptesme : Qu’il soit Anathême.

J’espère avoir été clair. +

 

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.